Oasis Belgium travaille avec des enfants vulnérables : ceux des réfugiés, demandeurs d’asile, et familles luttant contre la pauvreté au centre de Bruxelles, en les aidant à rester scolarisés, et en les fournissant une alimentation saine et équilibrée. Tout en soutenant les enfants, le projet travaille aussi avec leurs parents, leur offrant de l’aide pour régulariser leurs papiers et pour trouver des contrats de travail. Il s’agit d’un projet à long terme, basé sur l’affirmation que soigner les enfants signifie une approche holistique vers la stabilisation de la famille entière.

 

Que Faisons-nous

Travaillant surtout avec les familles Nords Africaines, nous offrons un soutien aux familles
vivant dans la pauvreté, pour que les enfants puissent rester scolarisés et recevoir une
alimentation saine. Nous offrons de l’aide pour trouver un logement acceptable et une
assistance pour mettre leurs papiers en ordre. Nous ciblons surtout les femmes venant du
Maroc et d’Algérie qui ont été victimes de violence domestique et qui ont besoin de sécurité
et soutien pour élever leurs enfants.

 


St.Josse Ten Noode est une de communes les plus démunies de Belgique, composée en grande partie des “sans papiers” (estimés à 100.000 en Belgique) vivant là bas. On y trouve beaucoup d’immigrants venant de la Turquie, le Maroc, et l’Algérie qui luttent avec la pauvreté et les risques d’exploitation.

Le travail a débuté en donnant de l’aide aux familles et enfants occupant un des plus grands squats de l’Europe. Mais quand la police a effectué une descente à ce squat, la plupart des familles ont dû partir vers des centres provisoires pour sans-abris, ou vers d’autres logements improvisés. Oasis Belgium a commencé à les aider à trouver de nouveau logements et à soutenir les enfants à l’école. Dans le même cadre , Oasis Belgium gère maintenant une accommodation transitoire, pour familles vulnérables, au centre de Bruxelles.

Une femme avec un enfant de 18 mois, a été violemment éjectée du squat où elle vivait. Elle a dû faire face aux intempérées de l’hiver, vivant dans la rue, sans abris. Le projet a pu lui trouver un flat en colocation et du travail pour qu’elle puisse se nourrir elle-même ainsi que son enfant.

Ça devenait de plus en plus évident que sans une coopération avec les autorités au sujet de la régularisation des papiers, il n’y aura jamais une stabilité dans la vie des enfants. Pour cette raison, l’équipe accompagnait les familles tout au long du processus, procurant les documents, parlant avec les avocats, et en aidant les bénéficiaires à remplir les demandes nécessaires.  Des réussites commencent à se produire, et enfin, des familles sont en train de devenir plus stables.